Le tanin du vin

Pour savoir déguster le vin, et surtout le vin rouge, vous allez comprendre pourquoi, il est important de connaitre la notion de tanin.

D’ailleurs, pour la parenthèse orthographique, on peut écrire tanin ou tannin. Les deux écritures sont acceptées.

Lorsque vous buvez du vin, vous avez certainement déjà ressenti cette sensation d’assèchement plus ou moins forte sur les côtés de votre bouche, au niveau des gencives et des joues. C’est le tanin du vin qui provoque cet effet. Vous pouvez aimer ou ne pas aimer cette sensation. La dégustation est une histoire de gout avant tout. Le tanin est un critère direct de la dégustation et vous pouvez orienter vos choix lors vos achats sur des vins plus ou moins tanniques. Il ne faut pas hésitez à demander à votre cher caviste que vous aimez les vins tanniques.

“Vous avez certainement déjà ressenti cette sensation d’assèchement plus ou moins forte sur les côtés de votre bouche
[…] C’est le tanin du vin…”

Mais d’où vient ce fameux tanin ?

Tanin du vinLe tanin est une substance naturelle qui se trouve dans la peau du raisin, les pépins et également dans la rafle (c’est-à-dire la branche sur laquelle sont accrochés les raisins). Son rôle est de protéger le raisin de certains parasites qu’il peut rencontrer au cours de sa vie. Il est composé d’une substance naturelle que l’on appelle « phénolique ». En fait, on le trouve dans pratiquement tous les végétaux, mais restons sur le sujet qui nous intéresse, le vin et la dégustation Sourire

Comment arrive-t-il jusque dans notre verre ?

Pour comprendre pourquoi le tanin se trouve dans notre verre, il faut remonter au début de la vinification. Après la récolte des raisins, on passe par la phase de foulage, en clair, on fait éclater les raisins pour libérer le jus.

À partir de cette étape, il y a des différences entre les vins blancs, rosés ou rouges.

Pour le vin blanc, cette étape n’est pas obligatoire, car on va presser fortement dès le début de la vinification pour séparer définitivement le jus, les pépins et la peau. Il n’y a pas de tanin dans le vin blanc, car il n’a pas le temps de se mélanger avec le jus.

Pour le vin rouge et le rosé, on va jouer sur le fait de laisser macérer le jus, les pépins, la peau et même parfois la rafle pour donner au vin couleur et tanin. Généralement, les rosés n’ont pas de tanin, car les peaux ne restent pas suffisamment longtemps en contact avec le jus.

Rafle-raisin-vin
Image : une rafle de raisin

Vous l’aurez compris, le tanin est présent exclusivement dans le vin rouge.

On dit d’ailleurs que le vin rouge est plus complexe à décrypter, car il possède au moins un critère supplémentaire qui est le tanin.

Comment peut-on apprécier le tanin ?

Le tanin peut être plus ou moins présent dans un vin rouge. Les vignerons maitrisent volontairement le temps ou les trois ou quatre ingrédients sont ensemble pour jouer sur le côté tannique de leur vin.

À vous de jouer !

Vous pouvez vous exercer à reconnaitre les tanins du vin à chaque dégustation. N’hésitez pas à noter ce que vous ressentez. On devient expert à force de pratique et en comparant plusieurs vins.

Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂

Cet article vous a plu ?
Laissez un commentaire pour partager votre point de vue ou votre expérience.


Recherches utilisées pour trouver cet article

tanin vin

Laisser un commentaire