Pourquoi fait-on tourner le vin dans son verre ?

 Faire-tourner-son-verre-de-vin

On peut légitimement se poser la question, mais au fait, pourquoi je fais tourner le vin dans mon verre ? C’est pour me donner un style de dégustateur confirmé ? Non bien sûr 😉 ce n’est pas une question de style. On fait tourner son verre pour pouvoir oxygéner le vin, pour l’aider à s’ouvrir. En clair, s’ouvrir, cela veut dire libérer les arômes du vin pour que vous puissiez apprécier tout son potentiel.

Quand faut-il faire tourner son verre de vin ?

Au-delà de la pratique du geste, il est important de savoir quand il est nécessaire de le faire tourner.

Pour cela, rien de plus simple, vous pouvez commencer par gouter le vin sans l’oxygéner. Puis, avant la seconde dégustation, vous pouvez gentiment faire tourner le vin dans le verre. Si l’opération est bénéfique, vous allez immédiatement le savoir. Nul besoin d’être fin connaisseur, le résultat devrait être très net.

Que se passe-t-il exactement ?

Le fait de faire tourner le vin va le mélanger tout en douceur ce qui est très important pour des grands vins de garde qui ont vieilli pendant plusieurs années. S’ils ont besoin d’être un peu oxygénés, c’est la méthode la plus douce. De plus vous pouvez le faire au fur et à mesure de la dégustation.

Il faut savoir que plus le vin est vieux, plus il va être fragile. Le réveiller brusquement pourrait lui être fatal et c’est pourquoi ce mouvement est idéal pour le révéler en douceur.

Une étude sérieuse sur les meilleurs paramètres pour faire tourner le vin

Des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne se sont penchés sur le sujet durant trois ans pour essayer de comprendre ce mouvement et chercher à l’optimiser pour trouver le mouvement parfait.

Ils en ont déduit que le mouvement naturel de l’être humain était à la fois très économe en énergie, mais aussi très efficace pour mélanger en douceur.

Ce mouvement qui devient vite automatique chez les amateurs de vin que nous sommes n’a donc en réalité rien d’anodin.

Utilisez-le néanmoins à bon escient.

L’autre moyen de libérer les arômes du vin

Vous avez peut-être déjà entendu parler de carafage et de décantation. Même si le principe est identique, verser le vin dans un récipient autre qu’une bouteille avant de le servir, ces deux pratiques n’ont pas le même objectif. D’une manière générale, on carafe un vin jeune et on décante un vieux vin.

Carafage-du-vin

Pourquoi ?

Un vin jeune a parfois besoin d’être oxygéné pour s’ouvrir, libérer son potentiel aromatique. Il est donc nécessaire de carafer le vin. C’est-à-dire que l’on verse franchement le vin dans une carafe. N’hésitez pas à y aller franchement. L’oxygène stimulera les molécules aromatiques. Si l’opération est une réussite, vous sentirez immédiatement la différence.

À l’inverse, un vieux vin n’a pas besoin d’être agité, bien au contraire. Il est même fragile. On parle alors de décantation. Le but étant de séparer le dépôt qui s’est formé au fil du vieillissement pour qu’il ne se retrouve pas dans le verre de vos invités ou dans le vôtre par la même occasion. L’opération devra être exécutée avec délicatesse. Vous versez le vin dans une carafe en prenant soin de vous arrêter avant de verser le dépôt. Allez-y doucement sous peine d’abîmer votre vin. Vous pouvez vous mettre au-dessus d’une lumière comme une bougie ou une lampe.

Demander à votre caviste ou au vigneron si le vin a besoin d’être carafer est une excellente idée. Il pourra vous donner des indications qui pourront changer du tout au tout la dégustation.

Un peu de pratique : Comment s’exercer à faire tourner son verre ?

Si vous êtes novice dans cette pratique, je vous conseille de démarrer très simplement et de passer par ces deux étapes.
Ne mettez pas votre plus belle chemise blanche surtout si vous y tenez 😉

Première étape :

Vous posez le verre sur la table.

Vous attrapez la base du verre.

Vous effectuez de petits cercles jusqu’à ce que le vin se mette à tourner.

Observez le mouvement du vin, si une ou plusieurs petites vagues se créent, c’est bon signe. Cela veut dire que vous réalisez un mouvement très correct qui aura l’effet recherché.

Deuxième étape :

Vous prenez le verre de vin par la main, mais sans être posé sur la table et vous effectuez de petits mouvements circulaires. C’est un peu plus compliqué, mais vous allez vite prendre le coup de main 😉

En résumé et pour conclure

Rappelez-vous que faire tourner le vin dans son verre n’est pas une question de style, mais c’est une pratique qui peut changer la perception du vin que vous dégustez. C’est un excellent moyen d’ouvrir le vin. Pour les vins de garde, cela permet d’y aller en douceur. Pour les vins jeunes, le carafage peut être la solution et vous pourrez y aller un peu plus franchement sur la rotation du verre.

N’ayez pas peur de vous lancer, vous ne pourrez qu’améliorer la dégustation de votre vin 😉

Cet article vous a plu ? N’oubliez pas de laisser un commentaire ci-dessous ! 🙂


2 réflexions au sujet de « Pourquoi fait-on tourner le vin dans son verre ? »

Laisser un commentaire